Emplacement d'un détecteur de fumée

Sommaire

En France, toutes les deux minutes, un incendie se déclare dans une habitation, et 800 décès dus à un incendie domestique sont constatés chaque année !

Bien des drames auraient pu être évités si les habitations avaient été équipées d'un détecteur de fumée. C'est pourquoi, depuis 2015 – suite à la loi du 10 février 2009 –, les détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) sont obligatoires dans les logements. Cependant, pour être efficaces, ils doivent être placés au bon endroit. On vous en dit plus.

Emplacement détecteur de fumée : dans quelles pièces ?

Pour être efficace, un détecteur de fumée doit avertir les locataires du logement à temps. Il faut donc l'installer dans une zone où il signalera la présence de fumée avant que celle-ci ne leur soit fatale.

Il est fortement conseillé d'installer au moins un DAAF par palier, autrement dit au moins un au rez-de-chaussée et au moins un à chaque étage.

Pour une protection maximale, il faut placer un DAAF dans les pièces suivantes :

  • dans chaque chambre, ou à proximité des chambres ;
  • dans les pièces fumeurs ;
  • dans les pièces contenant un appareillage électrique : radiateurs électriques, compteur électrique, ordinateur (bureau), etc. ;
  • en règle générale : dans la salle à manger, le salon, le garage, le dressing, le bureau.

Détecteur de fumée : les meilleurs emplacements

Comme la fumée a tendance à s'élever, les détecteurs de fumée doivent être placés au plus haut de la pièce.

Ils peuvent être fixés au plafond ou au mur. Il existe certaines règles à suivre pour déterminer l'emplacement idéal dans une pièce :

  • au plafond : au centre de la pièce, à 10 cm minimum de tout obstacle (éclairage, mur, poutre, etc.) et le plus loin possible des angles ;
  • au mur : à 10 cm minimum et à 30 cm maximum du plafond (le DAAF doit rester haut dans la pièce).

Emplacements déconseillés ou inutiles

En revanche, il est déconseillé d'installer un détecteur de fumée dans des pièces où son efficacité serait incomplète ou problématique :

  • dans les pièces humides, qui comportent trop de risques de déclenchements intempestifs : les salles d'eau, la cuisine ;
  • à proximité d'une source de chaleur ou de fumées : près d'une cheminée, d'un poêle, dans une chaufferie ou encore une cuisine ;
  • dans les pièces dont la température est inférieure à 4 °C ou supérieure à 40 °C ;
  • dans une zone non ventilée ou trop ventilée : dans un angle ou près d'une fenêtre, d'une porte, d'un climatiseur, etc. ;
  • dans les zones poussiéreuses ;
  • dans un endroit difficile d'accès.

Il est recommandé de tester chaque détecteur de fumée lors de l'installation mais aussi régulièrement, à savoir une fois par mois :

  • avec de la fumée de cigarette ;
  • en éteignant une allumette et en approchant la fumée dégagée sous le détecteur.

Pour approfondir le sujet :

Trouver les spécialistes pour votre projet

Quel est votre projet ?

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Code postal ?

Merci de préciser votre code postal.

Demander des devis

gratuit sans engagement sous 48h

Ces pros peuvent vous aider